Kimdary Yin

Kimdary Yin

Parce qu’une découverte en entraîne souvent une autre, c’est avec plaisir que nous avons fait la connaissance de la photographe Kimdary Yin, grâce à notre article sur Who is Molly ?.

Kimdary, c’est une bonne dose de gentillesse et encore plus de talent. Quand elle nous parle de son parcours, on sent qu’elle est un peu plus qu’une excellente photographe, mais une véritable amoureuse des images, des sensations et de l’art en général. N’a t-elle pas commencé toute jeune la photo avec un simple argentique ?

Se destinant d’abord à des études commerciales, Kimdary se ré-oriente vite vers sa passion soit l’art appliqué puis le design textile. La photo vient un peu plus tard, quand Kimdary devient… Modèle ! En effet, elle pose pour plusieurs photographes confirmés tels que Christophe Capezzone et c’est en percevant la relation modèle-photographe et l’image que le modèle peut renvoyer, qu’elle décide de passer de l’autre côté de l’objectif. Grand bien lui en a pris puisqu’elle devient vite une photographe qui compte.

Les commandes s’enchaînent et Kimdary se retrouvent à photographier des défilés de modes, de jeunes artistes tels que Party-Time Band et Sekta. La rencontre avec la plasticienne Marie Anglade est déterminante puisqu’elle permet à Kimdary de faire sa première expo au Cintra à Lyon.

Quand on demande à Kimdary qu’elle est sa vision de la photographie, elle a ces mots très beaux :

« L’appréciable est dans le fait de laisser vivre mon modèle.

C’est son côté timide, l’étincelle dans son regard, la peur qu’elle ressent, l’envie, sa détermination, sa crainte, la joie, son excentricité, sa noblesse naturelle qui me fait choisir cette personne.

Et sous l’effet de la spontanéité, je m’évertue à replacer ce bel esprit dans l’Univers surréaliste dans lequel j’imaginais, depuis la première fois que mon regard s’est posé sur lui. A l’instant qui lui est propre.

Je me nourris de rencontres, je rêve de décors et découvre les univers de chacun et les cultures des pays en voyant et en créant de nouvelles atmosphères. Je garde en tête l’idée de garder le moment qui sera le plus intense et incroyable, celui qui me fait rêver et voyager vers d’autres pays et dans les univers de chacun. »

La relation de douce confiance que Kimdary tisse avec ses modèles transparaît effectivement dans ses photos. On sent un réel travail sur la mise en scène et la volonté de mettre un valeur le modèle. Les couleurs, les matières, l’omniprésence de la nature et du ciel… Tout tend à créer l’atmosphère si particulière des photos de Kimdary. Y compris ses nombreux voyages à travers les États-Unis, l’Asie et récemment la Suède et l’Écosse.

Que peut-on ajouter de plus sinon que pour la première fois depuis bien longtemps, on prend une véritable claque devant Kimdary, incroyable touche-à-tout, obsessionnelle des couleurs et du mouvement. Car il faut préciser que, comme nous l’avons suggéré plus haut, Kimdary est une artiste à part entière, allant de la photographie à la vidéo comme on peut le voir sur son site Internet. C’est aussi un véritable mécène qui a crée l’association U & US pour aider de jeunes musiciens et artistes à se faire connaître. Elle organise d’ailleurs des événements réguliers à Lyon où elle travaille avec des graphistes tels que Charlie Acker et les SuSept.

Dans trois semaines, Kimdary s’envolera pour Seattle puis fera un grand tour d’Europe qui s’achèvera par deux mois en Écosse. On se console de sa future absence en pensant à tous les trésors photographiques qu’elle nous ramènera, ainsi qu’au grand casting de modèle qu’elle organise à Paris avant son départ (Plus d’infos sur la page facebook de l’événement).

Kimdary Yin

Kimdary Yin

 

Kimdary Yin

Kimdary Yin

A propos de l'auteur

Créatrice de Spanky Few