En 2016, l’agence BETC Paris prendra ses quartiers dans les anciens Magasins Généraux à Pantin, le long du canal de l’Ourcq. Cet endroit de 20 000 m², immense et désaffecté, abrite depuis 20014 les oeuvres de street artists. Avant de débuter les travaux, BETC Paris a eu la bonne idée de sauvegarder ces oeuvres qui font l’âme du lieu.

Toutes les oeuvres ont ainsi été répertoriées sur le site Graffiti General, ouvert à tous et qui permet une visite virtuelle des futurs bureaux de l’agence. 5200 photos et plus de 800 heures de modélisation 3D ont été nécessaires pour réaliser ce projet.

Et pour prolonger cette expérience utilisateurs, il est possible de taguer virtuellement les murs du bâtiment afin d’y laisser sa marque. Le tout grâce à la technologie WebGL. Depuis l’ouverture du site, on dénombre 15 000 visiteurs et 5500 graffitis virtuels.

On ne peut que saluer l’initiative de BETC qui – au-delà de montrer une grande créativité – s’engage dans la préservation et la curation d’oeuvres urbaines, pas forcément toujours bien représentées dans le paysage artistique actuel. Ainsi, BETC apparait comme un mécène de choc et on aime ça.

Capture d’écran 2013-12-23 à 12.19.38

Capture d’écran 2013-12-23 à 12.20.00

Source : La Réclame

A propos de l'auteur

Déborah Larue
Créatrice de Spanky Few