Un grand événement pour les mélomanes : la Philharmonie de Paris ouvrira enfin ses portes en janvier 2015. Concrètement, les activités de la Philharmonie de Paris vont, dans le futur, se déployer dans deux bâtiments :

  • celui qui sera inauguré en janvier 2015, conçu par Jean Nouvel, nommé « Philharmonie 1 »
  • celui qui abrite depuis vingt ans la Cité de la musique, nommé « Philharmonie 2 »

Les piliers artistiques de cette nouvelle scène philharmonique sont l’Orchestre de Paris (orchestre résident), l’Ensemble intercontemporain (ensemble résident), ainsi que trois formations associées : l’Orchestre de chambre de Paris, l’Orchestre national d’Île-de-France et Les Arts Florissants. Ce projet unifié de la Philharmonie est conduit par l’actuelle équipe de direction de la Cité de la musique. Il intègrera l’ensemble des personnels qui font jusqu’à présent vivre la Cité, à la fois sur le site de la Villette et à la Salle Pleyel.

Philarmonie-de-Paris-pub

Avec la Philharmonie de Paris, Jean Nouvel propose une architecture novatrice qui s’intègre au parc de la Villette, à la périphérie de Paris et au centre d’une métropole en pleine évolution.

La Philharmonie est un équipement novateur à plus d’un titre. D’un point de vue strictement architectural tout d’abord, tant le projet de Jean Nouvel ne ressemble à rien de connu dans le paysage urbain. Un bâtiment minéral aux allures de butte, situé dans le parc de la Villette, et dont il sera même possible de parcourir le toit ! Par ses dimensions comme par ses matériaux (des façades en fonte d’aluminium et en inox brillant), cet édifice s’inscrit fièrement dans la modernité.

Son audace tient aussi à sa localisation, au nord-est de Paris. La proximité avec le Conservatoire national supérieur de musique et de danse, le Zénith et la Grande Halle fait de la Villette un véritable quartier musical. Surtout, la connexion avec la banlieue incite de nouveaux publics, tant d’un point de vue générationnel que social, à se rendre au concert. Inspirateur du projet, le compositeur Pierre Boulez ne saurait mieux dire quand il qualifie la Philharmonie de « Centre Pompidou de la musique ».

Le dialogue avec le parc

D’une hauteur de 52 mètres, la Philharmonie est un repère incontournable dans le Nord-Est parisien. Le mur-écran qui la surplombe crée une atmosphère lumineuse annonçant les programmes des concerts : un affichage spectaculaire incitant tous les publics à s’aventurer dans les différents espaces.

La Philharmonie est également une balise dans le parc de la Villette. Mais plutôt que de chercher à dominer le site, l’édifice s’inscrit dans le contexte urbain et architectural, dialoguant avec les autres architectes du site (Christian de Portzamparc pour la Cité de la musique et le Conservatoire, et Bernard Tschumi avec ses célèbres folies).

Philharmonie-de-Paris