En partenariat avec la maison d’édition Short Edition, la mairie de Grenoble lance une initiative dont le but est de (ré)concilier le public et la lecture…

grenoble-short-edition-lecture-spanky-few

Lors de sa campagne, le maire EELV Eric Piolle avait déjà fait mouche en stoppant le contrat de la ville avec JCDecaux. 326 panneaux avaient été supprimés dans les rues de Grenoble, laissant place à un affichage “libre, culturel et municipal”.

Aujourd’hui, Grenoble se démarque avec une nouvelle proposition : occuper le temps d’attente des usagers dans les lieux publics grâce à la lecture. En se basant sur un temps de lecture disponible – 1, 3 ou 5 min – des boitiers délivreront des récits courts ou des poèmes sur des tickets de caisse. L’occasion d’attendre son train ou son passage au guichet en s’instruisant. Une jolie initiative, gratuite qui plus est.

Source : Lumières de la ville / Crédits visuels : RT / TechOdyssey

A propos de l'auteur

Déborah Larue
Créatrice de Spanky Few