Améliorer les conditions de vie dans le milieu carcéral. C’est le pari que fait la Finlande en ouvrant la prison de Vantaa à un graffeur.

egs-graff-prison-finlande-spanky-few

Les prisonniers incarcérés à Vantaa, au nord d’Helsinki, pourront désormais profiter eux aussi des graffs réalisés par EGS. Ceux-ci s’étalent en effet sur deux kilomètres de murs de béton répartis entre la cour intérieure de la prison et au sein même de l’établissement.

Pour EGS qui s’est confié au site de la chaîne de télévision nationale Yle : « C’est une sensation étrange de peindre sur les murs d’un espace fermé. J’ai surtout pensé au fait que j’étais simplement un visiteur ici, alors que les gens dans la cour devaient retourner à l’intérieur de ces murs. »

Cette démarche initiée par le gouvernement et immédiatement acceptée par Tuomo Junkkari, directeur de la prison, vise à améliorer la vie des prisonniers et à les sensibiliser à l’art urbain. On regretta cependant que les graffs en question soient si… abstraits.

A propos de l'auteur

Déborah Larue
Créatrice de Spanky Few