Il n’y a pas qu’à New York que le mouvement locavore prend une grande ampleur. A Los Angeles, il se développe également à grande vitesse, notamment grâce à Ron Finley.

ron-finley-locavore-los-angeles-spanky-few

Ron Finley, un habitant de South Los Angeles, estime que son quartier est un temple de la malbouffe et que les habitants n’ont pas accès à une nourriture saine. Pour résoudre ce problème, il décide- avec l’association L.A Green Grounds – d’investir le quartier et de planter des légumes un peu partout. Terrains vagues, trottoirs, tous les endroits sont bons pour développer ces potagers considérés comme illégaux par les autorités locales. Mais pour Ron Finley, c’est avant tout un moyen de se nourrir local, sainement et d’embellir le paysage urbain. De son propre aveu, il se considère d’ailleurs comme un artiste urbain : « Comme un artiste de graffiti qui embellit les murs, moi j’embellis les pelouses et les trottoirs« . Une initiative couronnée de succès puisque Ron Finley a été récemment invité à raconter son parcours à une conférence TEDx. Bravo monsieur !

A propos de l'auteur

Déborah Larue
Créatrice de Spanky Few