Réinventer notre approche de l’art à travers la réalité virtuelle. C’est le pari de la chercheuse israélienne Ziv Schneider.

A-Museum-of-Stolen-Art-ziv-spanky-few

The  Museum of Stolen Art est un musée un peu particulier, car il rassemble la collection d’oeuvres d’art la plus recherchée au monde. En effet, y sont répertoriées toutes les pièces disparues signalées par le FBI et Interpol. Comment est-ce possible ? Grâce à la réalité virtuelle.

Pour son projet de fin d’études de Télécommunications Interactives à la Tisch School of the Arts de New York, Ziv Schneider a imaginé un musée immersif, en 3D et « visitable » grâce à un casque Oculus Rift. Et Ziv ne manque pas d’humour puisque dès les premières minutes de connexion, un message s’affiche : « Pour l’art pillé, prenez à gauche. Pour l’art volé, c’est à droite« . Parmi les oeuvres présentes, quelques tableaux de Rmbrandt, Vermeer, Degas…

Un projet presque éducatif d’initiation à l’art à travers la technologie, mais aussi un vrai projet de société qui permet à toutes les générations de (re)découvrir des oeuvres qui n’existent plus que virtuellement. Bravo Ziv !

Source : Fisheye

A propos de l'auteur

Déborah Larue
Créatrice de Spanky Few