En 2017 ouvrira à Paris la Fondation d’entreprise Galeries Lafayette. Le lieu se présente d’ores et déjà comme un nouveau laboratoire artistique…

Fondation-entreprise-Galeries-Lafayette-spanky-few

Nous avions la Fondation Louis Vuitton, nous aurons en 2018 la Fondation Pinault et entre temps, la Fondation d’entreprise Galeries Lafayette fera son apparition rue du Plâtre, dans le 4e arrondissement de Paris. Pourtant, cette dernière a pour ambition de se démarquer des deux mastodontes, ne serait-ce que pour le budget alloué qui est « juste » de 21 millions d’euros sur cinq ans.

Et pour se démarquer, Guillaume Houzé, héritier des grands magasins parisien et « big boss » du projet, a fait le pari d’une structure sous la forme d’un laboratoire artistique. Là-bas, pas d’exposition permanente, mais un accompagnement de l’artiste tout au long de son processus de création, un peu comme un incubateur. « Les générations précédentes étaient dans un rapport à l’objet, aux chosesNotre rôle n’est plus de montrer des objets, il va bien au-delà. »

Et pour se faire, Guillaume Houzé s’est entouré de personnalités telles que l’architecte Rem Koolhaas, présenté comme l’antithèse de Frank Gehry à qui on doit la Fondation Louis Vuitton et par François Quintin, directeur ­délégué de la fondation. Le tout dans un futur bâtiment entièrement modulable, composé de 1 000 m2 de surface d’exposition et de 450 m2 d’atelier.

Source : M – Le Monde

A propos de l'auteur

Déborah Larue
Créatrice de Spanky Few

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.