Que ceux qui n’ont jamais pensé « Cagole  » en zappant sur certaines émissions de certaines chaines de la TNT nous jettent la première pierre. Et pourtant, on risquerait bien de tourner sept fois notre langue dans notre bouche avant de traiter une femme de Cagole, une fois visionné le documentaire de Sébastien Haddouk.

cagole-documentaire-media-spanky-few

Cagole Forever. Ca sonne presque comme un slogan de campagne. Vous l’aurez compris, dans son dernier documentaire, le réalisateur Sébastien Haddouk nous met face à notre sens de la critique parfois un peu brutal.

Mais une Cagole, c’est quoi au juste ? Est-ce cette fille, un brin vulgaire perchée sur ces talons de 10′, le visage plein de fond de teint, les extensions au vent et un accent du sud à couper au couteau ? Mais est-ce qu’au final ce n’est pas un peu simpliste, voire archi réducteur, de juger une femme à sa manière de s’exprimer ou de s’habiller ? Ce que nous montre Sébastien Haddouk, c’est que celle qu’on traite de Cagole, non seulement elle s’en fiche, mais en plus, elle est libre, lumineuse et surtout, beaucoup plus fun que nous à bien des moments.

« Il n’y a pas une cagole, il y a des femmes. Avec ce documentaire, j’ai voulu casser les préjugés, défaire cet enfermement créé par le vêtement. Et puis montrer que les cagoles, parce qu’elles s’habillent de façon légère ne sont en rien des filles faciles ou des putes comme on tend à croire »

Un documentaire positif et plein de fraicheur, qui lutte contre les préjugés avec finesse et humour.  Parce que finalement, ce ne serait pas nous les Cagoles ?

Multicolorée, empailletée jusqu’au bout des ongles, souvent trop blonde ou trop brune, trop décolletée, trop embijoutée, trop bronzée, trop bavarde, trop tout, la cagole est devenue le superlatif qui nous rappelle que trop n’est jamais assez… Qu’elle soit sexy ou vulgaire, de bon ou de mauvais goût, féministe ou pas, elle continue de faire parler d’elle.

La cagole est née à Marseille, au début du XXe siècle, et si elle vit toujours sur la Côte, elle a aussi beaucoup essaimé… Jersey Girl aux Etats-Unis, Choni en Espagne, Pittiupanca en Roumanie ou encore Vrenzole en Italie : Sébastien Haddouk est parti à la rencontre d’un sociotype planétaire devenu aujourd’hui une véritable icône de la pop-culture.Comment expliquer une telle longévité, une telle prolifération ? Certainement à cause de ce « petit » truc sympathique, touchant, vivant, fun qu’elle suscite malgré elle.

Cagole Forever, produit par Lalala Productions et diffusé le 15 février à 22h50 en exclusivité sur Canal +
Source : i-D

A propos de l'auteur

Déborah Larue
Créatrice de Spanky Few