Lutter contre le réchauffement climatique à l’échelle locale tout en végétalisant les villes… Un pari fou ? Pas pour la startup française Urban Canopée, qui a présenté son projet au CES de Las Vegas.

urban-canopee-spanky-few

« GREEN IS THE NEW BLACK » prône l’équipe d’Urban Canopée sur sa page Facebook. Et lorsqu’on découvre leur projet, on a envie d’y croire ! Imaginé par Hubert Michaudet et Élodie Grimoin, Urban Canopee propose des solutions pour lutter contre le changement climatique par le développement de canopées végétales au-dessus de la ville afin de :

  • combattre les îlots de chaleur en déployant des îlots de fraîcheur,
  • rétablir de la biodiversité urbaine,
  • procurer de nombreux services écosystémiques,
  • lutter contre la pollution de l’air,
  • améliorer la qualité de vie des citadins.

A l’échelle des villes, cela signifie aussi atteindre de bons ratios de certification pour les bâtiments et les écoquartiers et rendre plus flexible et plus esthétique l’aménagement urbain végétalisé.

La grande question est comment ? Grâce à des armatures légères, sous forme de corolles adaptables et flexibles sur lesquelles est greffé un couvert végétal constitué de plantes grimpantes. Ces dernières favorisent la fraîcheur par ombrage et par évapotranspiration, contribuant ainsi à la santé et à la qualité de vie des habitants. Le piégeage et stockage du CO2 dans les végétaux se fait par mécanisme de photosynthèse. Cela permet de limiter les émissions de gaz à effet de serre, très présentes en milieu urbain. Les structures végétalisées réduisent les risques d’inondation. Elles retiennent l’eau de pluie et l’évacuent par évapotranspiration. Elles assurent un meilleur drainage des eaux pluviales et une réduction du ruissellement.