Ordos, en Mongolie-Intérieure est considérée comme la plus grande ville fantôme de Chine. À travers ses photos, Raphael Olivier apporte une vision juste et délicate de cette ville en désuétude.

raphael-olivier-photo-chine-spanky-few-8

Ordos était censée être la fierté de la région. Une ville progressiste comme une ode à la technologie, à l’urbanisme et à la culture dans un endroit de la Chine où les ressources naturelles avaient jusqu’à maintenant été exploitées. Pourtant, vingt ans après sa construction, la ville fait toujours figure de cité fantôme. Mauvaise planification urbaine, prix de l’immobilier trop élevé, les raisons sont nombreuses au naufrage d’Ordos. Aujourd’hui, seuls des fonctionnaires locaux y vivent, dans une atmosphère lunaire et délabrée, bien loin du rêve de grandeur chinois.

raphael-olivier-photo-chine-spanky-few-8

raphael-olivier-photo-chine-spanky-few-8

raphael-olivier-photo-chine-spanky-few-8

raphael-olivier-photo-chine-spanky-few-8

raphael-olivier-photo-chine-spanky-few-8

raphael-olivier-photo-chine-spanky-few-8

raphael-olivier-photo-chine-spanky-few-8

raphael-olivier-photo-chine-spanky-few-8

A propos de l'auteur

Déborah Larue
Créatrice de Spanky Few

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.