Si les agences de conseil littéraires fleurissent en nombre dans les pays anglo-saxons, le concept reste inédit en France. A travers son agence Enviedecrire, Nelly Buffon veut créer un renouveau dans le rapport des écrivains à l’édition. Rencontre.

nelly-buffon-enviedecrire-spanky-few.jpg

Nelly, quel constat vous a amenée à créer une agence de conseil littéraire ?

La majorité des éditeurs envoie des retours types aux auteurs quand ils refusent leur manuscrit. Je ne critique pas les éditeurs qui reçoivent de nombreux manuscrits et manquent vraiment de temps, mais je me mets à la place des auteurs frustrés qui reçoivent des refus non argumentés. Ils sont nombreux à avoir envie de retravailler leur manuscrit pour l’améliorer. Mais s’ils ne reçoivent pas de critique constructive de leurs textes, ils ne savent pas quoi faire et se découragent. C’est pour répondre à leurs attentes que j’ai fondé l’agence de conseil littéraire Enviedecrire.

Vous soulignez sur votre site web le fait que ce type de projet est très développé dans les pays anglo-saxons. Pourquoi pas en France ?

En France, dans une idée très « romantique » de la littérature, les lecteurs et les auteurs débutants préfèrent penser que les écrivains reconnus reçoivent le talent et surtout l’inspiration comme une grâce divine. L’idée du travail et du retravail du manuscrit est assez peu répandue. Pour vous donner une idée du décalage entre la France et les pays anglo-saxons : les cursus universitaires pour apprendre à écrire de la littérature (creative writing) existent aux États-Unis depuis 1936, au Canada depuis 1965 et en France… depuis 2012. Dans notre pays, nombreux sont ceux qui continuent de croire qu’écrire ne n’apprend pas.

Avez-vous le sentiment d’être précurseur ?

Il est vrai qu’il n’y a pas de structure comparable à Enviedecrire en France, même si le conseil littéraire existait déjà avant. Enviedecrire est la seule agence qui propose les services de toute une équipe de conseillers spécialisés par genre littéraire, de correcteurs professionnels et d’animateurs d’ateliers d’écriture en ligne.

Comment accompagnez-vous les auteurs qui font appel à vous ?

D’abord, nous les écoutons, car notre objectif est vraiment de faire du conseil. Nous avons à cœur de répondre précisément aux attentes des auteurs. Quelle que soit l’étape à laquelle ils se trouvent dans leur processus d’écriture, nous pouvons les aider. À ceux qui ont envie d’écrire, nous proposons des ateliers d’écriture pour se familiariser avec la structure du récit, l’intrigue et les personnages. Notre formule d’accompagnement littéraire s’adresse à ceux qui souhaitent échanger avec un conseiller littéraire tout au long de l’écriture de leur livre. De leur côté, les auteurs qui ont commencé à écrire un roman et souhaitent savoir ce qu’il vaut, peuvent nous envoyer leurs premières pages pour une analyse détaillée. Ils peuvent également nous confier leur manuscrit une fois qu’ils l’ont terminé. L’un de nos conseillers littéraires étudiera ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas, annotera le texte et donnera des pistes de retravail. Les auteurs peuvent aussi faire corriger leur manuscrit, afin d’envoyer un texte « propre » aux éditeurs. Nous accompagnons également les auteurs qui souhaitent s’autoéditer tout au long de leur démarche, depuis la correction de leur texte jusqu’à la mise en ligne ou l’impression du livre en passant par la maquette et le graphisme de la couverture.

Pourquoi aujourd’hui plus qu’avant, les auteurs ont-ils besoin d’un accompagnement ?

Le monde de l’édition est actuellement en plein bouleversement, notamment en raison du développement du livre numérique et de l’autoédition. Pendant longtemps, les éditeurs ont méprisé les auteurs autoédités, mais désormais ils vont eux-mêmes les « recruter » sur les plateformes d’autoédition. Par ailleurs, il y a de plus en plus de Français qui rêvent d’être écrivains. 31 % des Français de +18 ans ont déjà écrit ou songé à écrire (étude Odoxa/Amazon 2015). Ils sont perdus dans ce monde en évolution et ont besoin de guides pour mener à bien leur projet d’écriture. Notre agence de conseiller littéraire a pour mission d’être un guide pour les auteurs dans le monde de l’édition.

Comment le monde de l’édition appréhende-t-il votre initiative ?

En janvier 2010, lors de son lancement, Enviedecrire présentait uniquement un webmagazine qui proposait des articles pour donner des conseils d’écriture aux auteurs et leur faire découvrir les coulisses de l’édition. À ce moment-là, certains éditeurs nous ont regardés avec un peu de défiance. Mais depuis que nous avons lancé les services aux auteurs en 2013, les éditeurs, avec lesquels nous avons l’habitude d’échanger, apprécient et soutiennent notre mission. Certains renvoient d’ailleurs vers Enviedecrire les auteurs dont ils refusent le manuscrit. Aujourd’hui, Enviedecrire est reconnu comme un acteur à part entière dans le secteur de l’édition. Le CRL (Conseil Régional du Livre) Midi Pyrénées nous a ainsi récemment invités à participer à une journée de débats avec d’autres professionnels du secteur.

Que répondriez-vous à ceux qui diraient que vous pourriez brider la créativité des auteurs, voire en faire des auteurs assistés ?

Je compare souvent à l’apprentissage d’un instrument de musique. Apprendre à écrire, c’est comme apprendre le piano, il faut d’abord faire ses gammes, puis travailler et retravailler avant de pouvoir composer soi-même une partition digne d’intérêt.

Quels premiers bilans tirez-vous de cette expérience ? Comment aimeriez-vous voir évoluer votre agence dans le futur ?

Le bilan des trois premières années est positif. Les auteurs sont très satisfaits de nos services. Ils sont nombreux à revenir vers nous à plusieurs reprises et à recommander Enviedecrire dans leur réseau. En ce qui concerne le développement d’Enviedecrire, nous venons de lancer une chaîne YouTube pour expliquer concrètement ce qu’est le conseil littéraire et nous allons bientôt lancer des masterclasses. Notre ambition est aussi de développer Enviedecrire à l’international dans tout le monde francophone. Il faut dire que nous travaillons déjà avec des auteurs européens (Belgique, Suisse, Luxembourg), africains (Algérie, Tunisie) et québécois.

A propos de l'auteur

Déborah Larue
Créatrice de Spanky Few