Le photographe parisien Julien Mauve consacre une série au vide de la banlieue à travers Que reste-t-il de l’utopie ? un projet étrange et poétique.

julien-mauve-photographie-banlieue-spanky-few-3

Le photographe Laurent Kronental avait consacré une série solaire et grandiose à la Banlieue. Le projet de Julien Mauve marque une rupture et nous offre avec Que reste-t-il de l’utopie ? une série dérangeante de réalisme, une banlieue plongée dans le vide et le brouillard. Derrière, ces clichés, on imagine le constat sociologique des lieux abandonnés, des tours en ruine et étrangement, c’est beau, évanescent et pas dénué de poésie.

julien-mauve-photographie-banlieue-spanky-few-3

Ce projet visualise un paysage pauvre, il témoigne de la perte d’espace due à l’inhumanité des structures que nous choisissons de construire. Dans ce mélange de douleur et d’espoir, les caractères apparaissent sur le point de disparaître dans le brouillard qui engloutit les utopies urbaines, considérées à l’époque de leur construction, comme des symboles de progrès. Témoins désincarnés, ils deviennent acteurs dans un jeu où la fin est incertaine

julien-mauve-photographie-banlieue-spanky-few-3

julien-mauve-photographie-banlieue-spanky-few-3

julien-mauve-photographie-banlieue-spanky-few-3

julien-mauve-photographie-banlieue-spanky-few-3`
julien-mauve-photographie-banlieue-spanky-few-3

julien-mauve-photographie-banlieue-spanky-few-3

julien-mauve-photographie-banlieue-spanky-few-3

julien-mauve-photographie-banlieue-spanky-few-3

A propos de l'auteur

Déborah Larue
Créatrice de Spanky Few

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.